Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo – Métro, boulot, dodo –STOP !

Un diner en amoureux, des conversations banales sur notre vie de tous les jours et cette réflexion un peu ‘bobo parisienne’ : « non mais de toute façon je ne me vois pas élever mes enfants dans cette ambiance, ce stress et cette pollution. J’aimerais partir en province ! ».

Et puis un jour, l’amoureux rentre du boulot et t’annonce qu’il va réaliser ton rêve, celui d’une vie meilleure, que tu vas être la plus heureuse du monde. Ni une ni deux je regarde mes ongles, et merde, pas de jolie manucure pour recevoir ENFIN la bague, celle d’une promesse d’amour éternel (et d’une méga teuf en robe blanche). Tant pis, je suis prête, j’ouvre grand mes oreilles, mon cœur bat la chamade, mes jambes tremblent, je manque de m’évanouir ou de balancer mon OUI avant même qu’il n’ait pu terminer sa question !

Et là, il ouvre la bouche et me dit « on part vivre à Dijon ! J’ai une opportunité de travail et je blablabla blablabla…. ». Je n’écoute même pas la fin, mon corps tout entier se met en mode veille, il continue de me peindre le tableau, celui d’une vie en province comme je l’avais souhaité.

A ce stade, faisons le point :

Petit 1 – toujours pas de bague de fiançailles ni de demande en mariage ;

Petit 2 – point positif, l’amoureux est à l’écoute et se réjouit de réaliser mes envies (même si j’avais un peu bu ce soir là) ;

Petit 3 – Dijon … Dijon … connais pas (je ne sais pas si je range ce 3ème point dans la case du positif ou du négatif) ;

Petit 4 – je suis enceinte (quelques mois) donc cela pourrait être le vrai début d’une nouvelle vie ;

Petit 5 – Dijon … Dijon … ah oui, le vin, les escargots, la moutarde, pas loin de la montagne et à seulement 1H30 de Paris (en train, of course !).

Voilà comment, un vendredi soir, mon homme a décidé d’occuper notre week-end à la réflexion d’un déménagement. Décision à rendre le lundi suivant à la société en question.

Voilà comment, en un week-end, on annonce à nos proches que nous allons partir pour de nouvelles aventures !

Voilà comment, enceinte de 7 mois, on visite une vingtaine de maisons en 3 jours pour trouver un nid douillet à offrir à la famille que nous sommes en train de construire.

Voilà comment, Madame Moutarde est née, tombée amoureuse de la Bourgogne et de ses environs, non sans difficultés mais ça, ça fera l’objet d’un autre article !