D I J O N – Lorsque j’ai visité la ville pour la première fois, je suis tombée sous le charme. Le grand soleil (oui, j’ai découvert plus tard qu’en fait, il se fait rare) réchauffait les dalles de la rue piétonne, on sentait comme un air de vacances et puis … « Chéri, j’ai pris ma décision, c’est oui ! Partons vivre à Dijon. Maje, Sandro, Princesse Tam-Tam, Séphora, Comptoir, H&M, ils y sont tous – entre autres monuments magnifiques évidemment – , j’adooooooore cette ville ! ». 

A dire vrai, on a posé nos valises en plaine dijonnaise, donc en plein brouillard, à 30 minutes de la capitale des Ducs de bourgogne, quand la circulation est bonne, dans un village ou le seul commerce a pris feu peu avant notre arrivée : un signe ?!

La ville, trop peu pour nous ! On a bouffé du RER en veux-tu en voilà, on respire l’air le plus pollué de France depuis notre plus tendre enfance et puis, quite à partir, autant tester la campagne, la VRAIE !

Très vite on a bien compris que ce ne serait pas si simple, surtout avec bébé : prendre la voiture pour la moindre baguette de pain alors qu’on avait pour habitude de tout faire à pied, perdre tous nos repères, devoir couper du bois pour se chauffer (bon ok, j’exagère un peu, il est livré à domicile).

Finalement, un peu comme le vin, la situation s’est améliorée avec le temps, on s’est acclimaté, on a fait de belles rencontres et la région est pleine de surprises.

Alors si toi aussi, tu as envie de partir vers de nouveaux horizons, que ce soit en France ou à l’étranger, réfléchis bien mais surtout, lance-toi ! Il sera toujours temps de faire machine arrière si tu as le mal du pays. Comme on le dit aux enfants, : « il faut goûter avant de dire qu’on aime pas » !

 

Dijon, Place de la Libération

2 Commentaires

  1. Bonjour Madame Moutarde.
    Vous êtes rayonnante d’amour pour votre nouvelle vie.
    J’approuve votre nouvelle idée, vos choix et vos désirs .
    Vous êtes belle, je suis fière de toi.
    Copinette de Parisss.

    • Merci, merci ces compliments me vont droit au coeur et je sais que venant de toi ils sont sincères !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires