Si vous ne le saviez pas, nombreux sont les restaurants étoilés qui proposent des menus abordables pour le déjeuner. À Dijon notamment, Stéphane Derbord, Bernard Loiseau ou William Frachot le font. À Charolles, j’ai pu tester la Maison Doucet, située à deux pas de la magnifique Église du Sacré-Coeur. Tenu par Frédéric Doucet, Chef étoilé depuis 2012 et qui vient tout juste de recevoir le trophée Gault et Millau d’Or, le restaurant propose un menu à 45 euros pour Entrée, Plat et Dessert.

Ce que j’adore dans les restaurants étoilés (j’ai eu la véritable chance d’en tester quelques-uns), c’est ce que j’appelle « Les surprises du menu ». Une farandole de plats, un défilé d’assiettes, de couleurs, de saveurs : une entrée avant l’entrée, un dessert avant le dessert, des gourmandises entre chaque plat, des mignardises sucrées après le dessert ! Pour moi, c’est l’essence même du plaisir de partager, de la générosité de la cuisine !

La cuisine de Frédéric Doucet puise ses idées dans le terroir charolais avec la légèreté et la technique d’aujourd’hui. L’entrecôte charolaise doit  certainement être un véritable délice, mais 400 grammes de viande pour mon seul estomac, cela aurait été dommage d’en gâcher. Même si je suis certaine que j’aurai pu demander un doggy-bag !

L’accueil et l’ambiance y sont très chaleureux, le personnel est aux petits soins, sans que cela ne soit pour autant trop « guindé ».  Le spectacle est tant dans l’assiette qu’en salle, en témoignent d’ailleurs ce joli flambage à table du baba (au rhum de son choix) qui connaît un grand succès, ou encore ce superbe chariot de fromages; sélection du MOF et Champion du Monde – Bernard MURE-RAVAUD; qui vogue de table en table.

Enfin la carte des vins haut de gamme, surtout en Bourgognes, est commentée par un sommelier d’excellent conseil, qui n’a pas manqué de nous orienter vers un autre choix que le notre initialement.

Coup d’oeil sur le menu à 45 euros (et par ici, la carte complète).

Entrée : Sole meunière laquée au soja, émulsion à la bergamote, endive caramélisée et chutney de pamplemousse

Plat : Pigeon rôti aux amarènes, une variété de cerise italienne, tellement sucrée et douces que j’avais l’impression de manger un bonbon !

Dessert : Gâteau à la farine de châtaignes, crème de marron et sorbet verveine citron

Les surprises du menu … 

  • Émulsion de chardonnay au noix de Beaujolais
  • Sorbet mangue, minestrone d’ananas, perles du Japon au lait de coco
  • Mignardises sucrées

Pour d’autres gourmandises à découvrir sur le blog, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires