Pour le portrait du mois de juin, j’ai rencontré Sophie, créatrice de la savonnerie AMOA.

C’est au détour d’une de mes visites régulières à la boutique Fallot de Dijon que j’ai découvert les productions de la savonnerie AMOA.

Surprise de trouver du savon (remarquez, en bouche ça pique surement autant que la moutarde !) j’ai vite compris le lien et surtout, celui avec la bourgogne : savon aux graines de moutarde ou de cassis… l’excuse était toute trouvée pour en ajouter à mon panier et faire un peu plus chauffer ma CB.

Curieuse, j’ai très vite voulu rencontrer celle qui, il y a 5 ans a tenté l’aventure de l’artisanat en créant AMOA, la savonnerie 100% bourguignonne.

Un matin, Sophie m’a accueillie dans son atelier….

AMOA c’est une aventure entrepreneuriale que Sophie a tenté par amour pour les produits naturels et l’artisanat. Après avoir quitté sa Bourgogne natale pendant près de 20 ans pour des raisons professionnelles, elle revient des projets plein la tête ! Enrichie grâce à deux formations en matière de savonnerie et de gestion d’entreprise, et après deux ans de mise en route, sa première collection 100% bourguignonne voit enfin le jour !

« Ma Bourgogne AMOA » c’est 4 savons naturels et façonnés à la main :

  • ‘Sous de bons auspices’ aux couleurs des toits bourguignons et parfums des vignes ;
  • ‘Au coeur du secret’ clin d’oeil aux bonbons anisés ;
  • ‘Fruit de nuit’ à l’exfoliation douce du poivre de cassis ;
  • ‘Graine à larmes’ le savon contrasté doux et exfoliant à la fois, avec ses graines de moutarde de Bourgogne.

Mais AMOA c’est aussi le soutien de toute une famille. Alors que le papa de Sophie lui a fabriqué les moules pour façonner les savons, son mari et son fils ont tous deux participé aux travaux lors de la création de la savonnerie, son frère quant à lui a fabriqué de ses propres mains son découpeur avec des cordes de piano. Enfin, c’est sa fille qui lui a inspiré le nom AMOA grâce à un petit carnet secret…

Seule dans son laboratoire et passionnée par son métier, la jeune entrepreneuse peut façonner jusqu’à 600 savons en une semaine. « Et encore, je peux faire plus » m’a-t-elle confié ! Pour faire de nos douches un moment de douceur, elle a choisi la saponification à froid, un procédé plus long que celle à chaud utilisée par les marques industrielles, mais beaucoup plus respectueuse des produits et des huiles utilisées.

Pour faire simple, alors que dans la saponification à froid le mélange des huiles et de la soude alcaline se fait à basse température (max 45 degrés), la saponification à chaud se fait dans de gros chaudrons à très forte température. Enfin, si Sophie marie plusieurs huiles (végétales) entre elles, – comme l’huile de coco, de karité ou de pépins de raisins-  les savons/gel douche industriels utilisent au maximum deux huiles différentes (dont bien souvent l’huile de palme pour ses capacités à faire mousser) et comportent même de la graisse de bœuf.

Aujourd’hui, d’autres collections s’apprêtent à voir le jour, notamment cet été (septembre au plus tard), sur le thème des souvenirs d’enfance et à base de lait d’avoine, idéal pour les peaux sèches ou à problèmes (comme l’exémas). Car il ne faut pas croire que Sophie fasse de simples savons, ses créations ont une histoire : elles sont imaginées, dessinées puis élaborées grâce à des formules avant d’être saponifiées à froid, pesées, testées et emballées à la main !

C’est d’ailleurs étape par étape qu’elle a imaginé la collection Gustave, dédiée à ces messieurs :

« Je voulais permettre aux hommes de se raser sans agresser leur peau. Alors j’ai mis au point la formule idéale pour un savon et une huile de rasage naturels. Après avoir tout imaginé et mis au point il a fallu trouver un nom à la collection, quelque chose d’ancien mais que l’on retienne et surtout, en lien avec la bourgogne qui m’est chère », m’explique-t-elle.

C’est comme cela que ‘Gustave’ est née, en hommage à Gustave Eiffel bourguignon d’origine.

À ce stade de l’article et si vous avez été assidu dans la lecture, vous avez forcément envie de prendre une bonne douche ou de vous faire couler un bain afin de tester rapidement les savons de Sophie. Alors je ne vous fais pas languir d’avantage, voici les différentes adresses où trouver la marque AMOA :

  • Sur Internet, savon-amoa.com
  • En boutiques,
    • Edmont Fallot (Beaune et Dijon),
    • Grain de Cassis (Dijon),
    • Imaginarium (Nuits-Saint-Georges)
    • Offices du tourisme de Beaune et de Verdun
    • La boutique sans nom (Autun)

Enfin, bon à savoir,  Sophie tient également une boutique éphémère à Chalon-sur-Saone qu’elle partage avec 15 autres exposants ! => Page Facebook ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires