Je l’ai assez répété, nous et le Jura c’est le grand amour… Dès que nous avons l’occasion d’y aller (c’est un peu le Deauville des parisiens – en beaucoup mieux – , il y a à peine 2 heures de route) nous embarquons pour une journée, ou un week-end, à la découverte de nouveaux paysages.

Petite, tous les hiver pendant quelques années, j’allais en colonie à Lamoura, au Village Vacances. J’en ai de très bons souvenirs. L’année dernière, je retrouvais le village vacances pour la première fois de ma vie d’adulte, j’en étais toute émue. Il est possible qu’inconsciemment, j’aime autant cette partie de la Franche-Comté pour les souvenirs qu’elle me procure, ce retour à l’enfance…

Bref, un week-end ensoleillé, pris d’une folle envie de neige et d’espaces, nous voilà partis pour deux jours dans le Haut-Jura, un séjour dont voici le récit.

Notre établissement :

L’Hôtel Restaurant Lou Granva situé à Grande Rivière, et à 20 minutes de Morbier.

Nous avions réservé une chambre pour trois personnes, composée d’un lit double et d’un lit simple. Les chambres sont spacieuses, propres et la décoration a été refaite il y a peu. Nous avions vue sur le lac de l’Abbaye, en l’occurence il était gelé et couvert de neige mais la vue n’en était pas moins splendide (surtout au coucher du soleil…).

Un peu d’histoire … Le lac de l’Abbaye est un lac glaciaire du Jura situé à près de 900 mètres d’altitude, à la limite du Haut-Jura, à 7 km au sud de Saint-Laurent-en-Grandvaux, sur la commune de Grande-Rivière. Il doit son nom à l’abbaye dépendante de celle de Saint-Claude installée sur ses bords au XIIe siècle et dont il ne reste que l’église remaniée au XIXe siècle.

Ce lac m’a d’ailleurs provoqué quelques frayeurs puisque nous avons fait une balade dessus ! Il avait beau être gelé, j’avais la trouille que la glace se brise…

 L’hôtel dispose d’une piscine chauffée et d’un jacuzzy, un espace agréable et très propre. Mes deux hommes en pleine sieste, j’ai pu profiter d’un moment de pure détente, alors que le soleil réchauffait les baies vitrées. Seul bémol les machines du jacuzzy font du bruit, et au bout de quelques heures ça peut commencer à nous taper sur le système.

La partie restaurant de l’hôtel est également à tester, sans crainte de se ruiner ou de ne pas se régaler. La carte regorge de produits locaux et on y sert notamment une divine truite, pêchée dans le lac d’à côté, cuite au beurre. Nous avons eu l’occasion d’y manger à deux reprises, les deux soirs de notre séjour, pour plus de confort et de praticité avec Arthur (pouvoir aller se coucher sans avoir à reprendre la voiture après le dîner c’est tout de même chouette!). C’est une très bonne table, tenue à l’époque par la grand-mère du Chef, et les prix sont corrects. De plus, l’accueil est très chaleureux (c’est une fille du Nord, bien chti comme moi qui dirige la salle, donc forcément..) et tout est pensé pour les enfants (jeux de sociétés, livres, feutres pour coloriages), ce qui permet de les faire tenir à table sans que cela ne soit (trop) pénible pour eux.

Par exemple, pour 2 apéritifs, une bouteille de vin, une raclette au morbier pour deux personnes et un menu enfant, la note était de 70 euros.

Le plus : les animaux sont acceptés.  Nous avons donc pu y emmener notre chienne Délice, pour qu’elle puisse, elle aussi, profiter du grand air ! (surplus de 7 euros pour le séjour)

Les loisirs :

Les balades. Aux alentours, vous trouverez une multitude de balades à faire. En hiver, c’est carrément magique, les paysages sont apaisants et rien de tel qu’une marche dans la neige pour décompresser et recharger les batteries.

Nous avions fait, à une autre occasion, une marche en raquettes dont le départ est situé peu après le village de Lamoura, sur la route de Darbella. 1h30 de marche (pas idéale avec les jeunes enfants) pour se retrouver dans un ancien chalet d’alpage, Le chalet de la Frasse à déguster un bon plat à base de fromage et une tarte aux myrtilles comme je les aime. Que vous soyez installés en terrasse au soleil, ou à l’intérieur auprès du feu de cheminée, c’est une très bonne adresse !

Le ski. Nous sommes adeptes du ski alpin, mais il est vrai que le Jura fait le bonheur des amoureux du ski de fond. Ceci-dit, même si les pistes alpines sont peu nombreuses et moins hautes que d’autres stations plus connues, skier dans le Jura c’est idéal en famille, avec de jeunes enfants ou pour les débutants.

Petite, je skiais à Lamoura, la station est accessible et agréable. Lors de ce week-end en famille, nous sommes allés à la station Les Gentianes sur les conseils de l’ESF. Elle comporte très peu de pistes mais pour notre loulou débutant, c’était largement suffisant. La réalité c’est que cette crapule, après s’être équipé des pieds à la tête, a été pris de panique et n’a plus voulu tester la glissade. Fort heureusement, je n’avais pas réservé de cours avec l’ESF ! J’ai essayé par tous les moyens, en étant la plus rassurante possible mais rien n’y a fait. Ni une ni deux, nous avons tous déchaussés pour une virée en luge. Juste à côté il y a de très belles pistes à luges et tout le monde a bien rigolé !

Coût de la location : skis pour deux adultes (pas les chaussures, car nous avions les nôtres), équipement complet pour Arthur (casque y compris, of course, et s’il vous plait, faites de même avec vos loulous, les gens sont fous sur les pistes!) et une demi-journée de remontées mécaniques (pour une personne car nous comptions nous relayer avec Arthur) : 50 euros. Mon homme trouve ça cher. J’avoue que, même si j’ai des éléments de comparaison, car nous allons skier tous les ans, je n’ai pas la mémoire des chiffres (c’est bien une excuse de fille qui fait du shopping ça!), donc je ne me rends pas compte. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous trouvez aussi cela excessif.

On peut aussi faire du chiens de traineaux ! Gamine, lors de mes colonies au Village Vacances de Lamoura, on en faisant tous les ans, c’était un rituel du programme, et bien le meilleur moment du séjour (avec la boum, même si j’étais plutôt de celles qui attendaient le quart d’heure américain pour enfin danser un slow). Je n’ai jamais réussi à retrouver où nous allions, mes souvenirs sont confus. Mais sur le site de Jura Tourisme vous trouverez tous les renseignements nécessaires.

La surprise du séjour ! 

Samedi, premier jour des vacances scolaires d’hiver, nous décidons, après la luge, de nous installer en terrasse dans le seul restaurant de la station, pour un déjeuner. Évidemment, aucune table de disponible, toutes étaient réservées à l’avance (et pourtant je vous assure que je suis du genre à anticiper d’habitude). Pour nous ça allait, mais pour l’affamé d’à peine 1 mètre de haut, en quête d’une assiette de frites, c’était plus compliqué. On a repris la route, à la recherche d’une table (au soleil, condition sinéquanone pour monsieur !). Après quelques refus, en contrebas d’une route qui ne présageait rien de bon, nous sommes tombés sur une auberge. Nous rencontrons les charmants propriétaires, originaires de la Suisse, nous expliquant que l’établissement est fermé le midi mais que… pour nous, ils allaient ouvrir et nous proposer quelque chose à manger. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés en terrasse, seuls, dans un endroit idyllique (et insoupçonnable depuis la route), servis comme des rois. Le déjeuner était très simple (pâtes aux légumes avec jambon du pays ou truite du jura en papillote) mais les choses simples sont bien souvent les meilleures, et c’était le cas ! À partir de l’auberge, une très belle balade est à faire, mais avec un petit bout de trois ans et pas équipés de raquettes, impossible ! Nous gardons donc bien en tête cet endroit pour notre prochaine virée dans le coin. Pour ceux que cela intéresse, il s’agit du chalet Le Castel Blanc, à Castel Blanc, qui fait donc hébergement et demi-pension (matin et soir).

C’est ainsi que s’achève cet article, j’espère vous avoir fait voyager et transmis mon amour pour cet endroit. N’hésitez à me raconter vos plus belles vacances dans le Jura en commentaire. Pour retrouver mes autres articles, c’est par ici. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires