C’est un moment très intime dans une vie, un moment que l’on ne vit qu’une fois, et chacune est différente. J’ai eu la chance d’avoir deux beaux accouchements, différents mais tous les deux très doux. L’effet « deuxième grossesse » surement, j’ai vécu plus intensément l’accouchement de Gabriel. Aujourd’hui j’ai la chance de dire – tellement cette journée s’est bien déroulée – que je suis nostalgique de ce 30 mars 2021, en cette période « post partum », j’ai parfois un vide, un manque, et quand je cherche à quoi il correspond, je pense à cette journée. J’aimerais la revivre, elle est passée trop vite, tout autour de moi n’était que bienveillance et amour et toute cette attention portée sur l’arrivée de notre petit ange me manque …

A l’occasion du tout premier mois de notre Gaby, et pour vous partager (chose RARE), un beau souvenir d’accouchement, mais aussi pour vous transmettre mon expérience à Valmy et enfin pour REMERCIER INFINIMENT le personnel présent ce jour-là, j’ai eu envie de vous faire le récit de cette fabuleuse journée.

30.03.21 – 5H00 : je perds le bouchon muqueux, ce qui n’est pas signe d’accouchement forcément mais je le sens, c’est pour aujourd’hui, nous partirons à la maternité. J’ai eu pas mal de fausses alertes dans le mois précédent, je décide donc de ne pas prévenir papa de suite, et de garder mes sensations, mes douleurs et mon intuition pour moi, pour le moment.

30.03.21 – 11H/11H30 : une nouvelle fois je perds du liquide, mais cette fois-ci c’est sur, je préviens monsieur : il va falloir partir. Je me vois encore partir direction la salle de bains pour une douche, interrompant mon homme en pleine réunion téléphonique. Et lui de dire à ses collègues « ah excusez-moi je crois que c’est le moment pour nous, je vais devoir vous laisser ! »

30.03.21 – 12H : douche prise, on est excités, heureux, légèrement stressés, nos affaires sont prêtes, on monte en voiture, direction …. LE MAC DO 🙂

30.03.2021 – 12H30 : en voiture, sur le parking du MacDo du côté de Valmy, on se fait un burger avant de partir à la maternité. Je n’avais pas envie d’arriver le ventre vide et de ne pas manger (sous péridurale) pendant un moment incertain (oui, la bouffe, c’est important ^^).

30.03.2021 – 13H : Arrivée aux urgences maternité de l’Hôpital Privée Dijon Bourgogne (Valmy). Une sage-femme (Isabelle) nous accueille chaleureusement. Elle est à l’écoute et très douce. Nous nous lions très vite de sympathie et nous racontons nos vies. On me fait un monitoring et on vérifie mon col. Visiblement je n’ai pas perdu les eaux … mais je n’ai pas confiance dans le test, je suis sûre que si ! Il y a pas mal de contractions rapprochées mais le travail n’a pas commencé et je ne suis qu’à 2. Après le monitoring je redemande un test pour la poche des eaux afin d’être certaine et BIM il est positif : ON ME GARDE (et là j’ai fait un beau cri de joie !). Peu de temps après, je retrouve Emilie, une des sage-femme déjà rencontrées lors des ateliers organisés au sein du service maternité, elle est aussi spécialisée dans l’acuponcture. Lors d’une précédente fausse alerte, Emilie avait pris le temps de me faire une séance avant de me laisser repartir à la maison. Elle m’a senti, ce jour-là, fatiguée et stressée. Cette nana est très à l’écoute, souriante et rassurante, je l’ai tout de suite adorée. Je lui demande de travailler sur mon stress et sur mon col, pour accélérer le travail.

30.03.2021 – 15H30 : Je demande à prendre un bain, et là SURPRISE, moi qui m’attendais à une salle sans âme avec une baignoire au milieu, je me retrouve dans une belle salle de bains, ambiance SPA, lumières tamisées, bougies, peignoir et tout le toutim. « Restez et profitez tant que vous le voudrez » me dit-on ! Moi qui ai rêvé d’un bain chaud toute ma grossesse, je ne suis que joie ! J’en profite pour appeler ma maman en FaceTime.

30.03.2021 – 16h30 : Je suis sortie du bain, non sans mal. Le fait de sortir de l’eau et de me relever a très vite intensifié les douleurs. J’ai du mal à me rhabiller, j’ai très mal lors des contractions et elles ne me laissent que très peu de répit. Mon col n’est qu’à 3, autant dire qu’il a peu, voire pas, avancé alors que moi j’ai très mal. Mon homme me propose de gérer les contractions debout, plutôt qu’allongée sur le lit, et de m’appuyer sur lui, ce qui me soulage grandement. Je suis assez apeurée par la suite des douleurs, car déjà je souffre (même si je gère très bien dans la position debout et en soufflant bien), et je suis SEULEMENT ouverte à 3… Je demande une péridurale.

30.03.2021 – 17H : On me pose la péridurale. En attendant l’anesthétiste, les contractions sont de plus en plus rapprochées et douloureuses. Mais grâce à ma respiration et au soutien des sage-femme ainsi que de mon chéri, qui aura été LE coach parfait lors de cette journée : je gère. On ne pourra pas en dire autant pour la péridurale … j’ai détesté les sensations ressenties lors de la pause, entre les douleurs, l’appréhension, le stress est monté et je suis partie sur un crise d’angoisse … les larmes montent, j’ai peur (je ne sais pas de quoi, tout se mélange, l’angoisse de la péri et de me retrouver paralysée, l’angoisse de ne pas réussir à mettre au monde mon bébé, des douleurs…). Mais Emilie est carrément montée sur le lit, pour me prendre dans ses bras, et c’est là que j’ai lâché mon stress, en pleurant dans ses bras. Bienveillante et rassurante, avec les bons mots, elle m’a calmé. Malheureusement, peu de temps après, je fais une chute de tension, je ne vois plus très bien, je me sens partie, je vomis, bref : sympa la péri ! Entre deux malaises, on a tenté un film sur Netflix avec monsieur, mais on a vite arrêté (trop ambitieux ^^).

30.03.2021 – 19H : Avant de quitter le service, Isabelle vient vérifier mon col. Je suis à 5, voire un léger 6 « vous accoucherez dans deux bonnes heures ». Monsieur, à ce moment-là est dans ma chambre, son repas lui a été servi, c’est grand luxe !

30.03.2021 – 19H30 : Isabelle vient nous présenter Marie (Marie & Isabelle, pour nous c’est un signe particulier qui nous apporte la preuve que tout se déroulera merveilleusement bien). C’est elle qui va prendre le relai. Je leur annonce que j’ai une drôle de sensation, un truc bizarre que je ne saurai décrire. Marie vérifie à nouveau mon col, SURPRISE, je suis prête, col effacé, parfaitement prêt pour l’arrivée de bébé « on y va quand vous voulez ! ». Là je panique encore, non je ne veux pas avoir ces sensations que je n’aime pas lors de mon accouchement, et puis, Isabelle m’a dit 2 heures, je ne me sens pas prête du coup… Encore une fois, tout le monde me rassure. Isabelle me conseille d’accueillir les sensations comme elles viennent, car c’est ce qui me permettra une belle naissance, que c’est naturel, que quoi qu’il arrive avec la péri ce ne sera pas douloureux, il faut que je lâche prise. Je décide néanmoins d’attendre un peu et de me redonner quelques doses de péri avant d’y aller.

30.03.2021 – 19H50 : Après trois doses de péri supplémentaires (j’ai trop forcé, je l’avoue et ça m’a joué des tours après), je décide d’y aller : c’est quand même le pied quand tout se passe tellement bien, de donner toi-même le TOP départ pour commencer à pousser ! Marie me fait tester la poussée sur le côté, car de 1 j’ai envie d’accoucher comme ça et de 2, depuis la pose de la péri je ne supporte QUE cette position, autrement c’est malaise et vomito ^^. Je pousse un peu et là elle me dit « STOP on arrête, vous poussez trop bien, j’appelle la Gyneco ! ». La Gyneco arrive, on commence, c’est intense (avec les dernières doses de péri, je sens toujours mais il faut le dire, un peu moins bien les contractions), mais je m’en sors très bien quand même).

30.03.2021 – 20H10 : « Mon bébé, mon amour, je t’aime, bienvenue mon amour, oh tu es tellement beau »… Je le revois encore au dessus de mon ventre me tendant les bras, je me souviens de ce que je lui ai dit, c’était merveilleux, une bulle de bonheur, j’étais ailleurs, en apesanteur, je souhaite me souvenir de cette image, de ce bébé, mon enfant, nu, au dessus de moi, tout juste sorti de mon ventre, toute ma vie ! Notre Gabriel est né.

En attendant de remonter dans notre chambre, je donne le sein à Gabriel, un moment hors du temps, que j’ai adoré (même si je n’ai pas donné le sein après car nous avons choisi l’option biberon) et nous faisons du peau-à-peau. À ce moment-là, les dernières doses de péri que j’ai pris (je me suis shootée ^^) font encore beaucoup d’effet, mais je tiens.

Juste avant de nous installer dans notre chambre, Elisabeth, adorable puéricultrice, donne les soins à Gabriel et l’habille.Tout le monde vient nous voir, pour nous féliciter et l’équipe est vraiment aux petits soins pour nous, comme depuis notre arrivée !

30.03.2021 – aux alentours de 23H : nous remontons en chambre et mon plateau repas est servi. Nous sommes dans notre bulle, tous les 3 et nous avons hâte de présenter Gabriel à son frère !

C’est le début d’une nouvelle aventure. Ce séjour à la maternité aura été parfait, une superbe chambre, un second lit pour papa, une grande chambre, une salle de bains individuelle, du personnel aux petits soins, à l’écoute de tout et bienveillant. Le lendemain je revois Emilie, qui s’est proposée pour une nouvelle séance d’acuponcture afin d’atténuer mes douleurs et notamment, celles des « tranchées » (les contractions d’après accouchement, et oui mesdames, on en a avant; pendant et… même après !)

Vendredi 2 avril – 11H30 : nous rentrons chez nous. Avant de partir, Isabelle vient nous faire un coucou et nous dire au revoir. J’étais si heureuse de la revoir avant de partir, l’occasion pour nous de la remercier une nouvelle fois.

De retour à la maison, Arthur rencontre Gabriel et nous sommes enfin réunis !

Nous tenons à remercier particulièrement Marie, Isabelle, Emilie et Elisabeth. Grâce à elle, cette journée aura été magique. Merci pour leurs mots, leur soutien, leur bienveillance et leur gentillesse. Merci à mon chéri, un amour, patient et rassurant tout au long de cette journée.

J’espère que mon récit vous aura plu, n’hésitez pas à me poser vos questions sur Valmy (j’ai aussi participé à leurs différents ateliers) et à me partager, en retour, votre expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires